Send via MMS label and tags of your wine discoveries to social network shared database

Après un an de cours d’oeunologie avec l’innénarable Eric Bochman, tout ce que j’en ai retenu c’est qu’il n’y a pas de règles. Les bonnes années et les bons crus dépendent aussi bien des régions que des vignerons, des assembleurs que des cépages, bref hors du Parker, il n’y a pas de salut pour le quidam. Pourtant au détour d’une bonne table, ou d’un bon resto, il arrive de faire des découvertes.

Pour ne pas oublier ces bonne cuvées, m’est venu une idée : prendre une photo de l’étiquette de la bouteille (plus facile que de la décoller) et me l’envoyer par MMS a mon adresse email. Dans la foulée j’ai immédiatement pensé à rajouter quelques mots clés (quelques tags) pour faire des recherches dans ma mailbox. Puis à en faire un service communautaire. Chacun pourrait contribuer a une database unique.

On y partagerait les contributions : les photos d’étiquette enrichies de tags. Avec une folksonomie semi-normalisé (cépage, année, nom du vigneron, etc. voir norme de l’industrie), chacun pourrait s’abonner par RSS au feed d’un connaisseur de bon pinard, voter pour une bonne bouteille, on en ferait des ranking par cépage, assembleur, région, on permettrait de laisser des commentaires… une section éditoriale serait animée par des oeunologues profesionnels, on regrouperait les spécialistes par groupes (bordeaux, bourgognes, vins francais, italiens, exotiques,…) puis on linkerait les bouteilles à des sites de vente en ligne, on prendrait des commissions sur les ventes…

Evidemment l’envoi de MMS est payant, alors pour motiver nos contributeurs, nous offririons des bouteilles tous les n contributions. Vous pourriez vous abonner à un service d’alertes, être prevenu par SMS ou email lorsqu’un nouveau vin de bourgogne serait référencé avec un ranking au dessus d’un certain seuil. Vous encoderiez votre cave facilement (la pluspart des bouteilles étant déjà dans notre base) ainsi que les vins que vous avez dégustés. Vous auriez alors votre homepage personalisée en fonction de vos goûts, avec des suggestions par analogies de tags (a la similicious).

Alors on ferait un partenariat avec une banque du vin, pour permettre aux possesseurs d’appartement d’avoir une cave virtuelle. On leur permettrait d’acheter du vin du stock de notre partenaire online. On leur “crediterait” des bouteilles sans les déplacer. Puis on permettrait à nos clients de se vendre les bouteilles entre eux, avec un moteur d’enchères. A la moindre demande on leur livrerait leurs bouteilles n’importe où pour un flat-fee exhorbitant. On commencerait a gagner un peu d’argent. On le claquerait dans une pub au superbowl, pour toucher les consommateurs américains. On se rendrait vite compte qu’il boivent tous du Cabernet et du Chardonnay qui goutent le jus de fruit. Amazon rajouterait un onglet wine a leur site mais tous le monde leur dirait qu’ils auraient mieux fait de nous racheter. Ebay rajouterait une categorie Vin a leur database mais tout le monde leur dirait que la plus grosse database est la notre. Enfin un milliardaire saoudien nous racheterait pour un montant faramineux avant de se rendre compte que nous perdions de l’argent à chaque livraison… En fait non là je délire depuis un paragraphe. Restons plutôt dans le virtuel !

Nous développerions une interface mobile, pour faire des recherche en consultant la carte du restaurant ou depuis les rayons du supermarché. Nous uploaderions notre database dans Google Base, puis on créerait des pretty URLs pour chaque bouteille que l’on taggerait et uploaderait en XML dans Google Co-op, on regrouperait des feeds par regions dans des fichiers OPML et les photos des étiquettes seraient postées automatiquement sur votre compte Flickr, chaque upload serait considéré comme un post et on pingerait technorati, sphere et micro RSS… On aurait une interface en AJAX avec des super dégradés, des gros boutons fluos a coins arrondis, un logo avec un joli reflet. On développerait la plateforme en Ruby on Rails avec pleins d’effets de scriptaculous, du drag and drop dans tous les sens, des tableaux que l’on peut classer en AJAX, on parlerait de nous sur TechCrunch (qui rapellerait qu’il faut que le service ait un interet pour chaque user avant d’en avoir un pour tous), Digg (avec un article de trois lignes) et Slashdot (qui nous reprocherait de centraliser les données plutôt que de permettre a chaque user de les stocker sur son blog) … On s’apellerait Pinrd.com ou mowine.com. On parlerait de nous dans Wired, il y aurai ma photo de profil a moitié caché par un verre de vin, ils évoquerait la livraison par téléportation possible en 2020 grâce aux nano-tubes tanins. Dans Business 2.0 on publierait un bel article avec tous nos chiffres les plus flatteurs et ils feraient un encadré sur le marché de la vente par correspondance de foie gras et de saumon. Microsoft tenterait de nous racheter mais on ferait plutôt une IPO, puis une grosse fête ou on se baignerait dans une piscine de champagne. Les femmes seraient ivres, … puis nues. Les bouchons sauteraient dans le ciel étoile…

Mais il y a un problème. Un gros problème : je n’aime pas le vin.

Alors cette idée je vous l’offre : le del.icio.us du pinard avec tagging, interface mobile, fonction de social networking a la mode Web 2.0. Cher entrepreneur qui vous apprétez à me la piquer, j’espère que vous serez français et que vous vous souviendrez de moi au moment de votre entrée en bourse sur le NASDAQ 😉

One thought on “Send via MMS label and tags of your wine discoveries to social network shared database”

  1. Je vis en Amérique du Nord et les vins sont juste assez bons pour la sauce à spag’ mais ils adorent ça! Ils se réunissent autour d’une bonne bouteille(dans d’autres cas il s’agit de carton UHT), enfin bonne, on le dit vite, et ils se gargarisent après avoir décanté n’importe quel pinard rouge… le bonheur!! Ça va cartonner ici.

    Cheers!