iOS 11 : et après ?

Il en va parfois de la technologie comme d’un bon millésime : pour en profiter pleinement, il faut savoir prendre son mal en patience. Et au petit jeu du sommelier numérique, Apple se distingue régulièrement pour son sens du timing : plutôt que de chercher à tout prix à gadgétiser immédiatement toute nouvelle technologie, Apple prend le temps d’en optimiser l’expérience utilisateur et l’ergonomie afin que ses applications soient pertinentes et utiles pour le grand public. Profitons donc du débarquement de iOS 11 pour mettre en évidence ce qui constitue l’une des grandes forces de la marque à la pomme.

Bien que minoritaire sur le marché du smartphone (trois quarts des Belges vivent sous Android), Apple imprime néanmoins le rythme de l’innovation. S’ils ne sont pas toujours les premiers sur la balle, les plateformes Apple n’intègrent de nouvelles technologies que lorsque celles-ci sont arrivées à maturité. Leur implémentation se traduit alors en usages pertinents pour le plus grand nombre, ce qui permet aux agences de les exploiter au bénéfice de leurs clients en améliorant considérablement l’expérience de leurs utilisateurs.

Enfin du concret pour les utilisateurs
iOS 11 va rendre enfin efficace toute une série de technologies préexistantes mais dont l’implémentation n’était pas mature :

– iOS 11 permet désormais de scanner un QR Code en utilisant la caméra d’un coup de pouce dès le lock screen, sans devoir déverrouiller l’iPhone, trouver et ouvrir l’app, et enfin scanner le QR code. Cela permet aux utilisateurs de réagir en un instant : il ne faut donc plus les éduquer au téléchargement puis à l’ouverture d’une application juste pour lire un QR code. Les campagnes utilisant les QR codes toucheront enfin d’autres personnes que les seuls membres du personnel de l’agence et du client.

– La technologie NFC, disponible depuis l’iPhone 6 mais restreint à l’usage unique d’Apple Pay (bien qu’omniprésente sur les appareils Android), est enfin exploitable, à des fins de lecture uniquement. Les puces NFC imprimables sur étiquettes de produits existant déjà, elles vont enfin pouvoir être accessibles à 100% des consommateurs équipés d’un smartphone.

La réalité augmentée, jusqu’à présent cantonnée à un modèle spécifique de téléphone Android (Tango), ou au Microsoft Hololens, a désormais le potentiel d’être déployée sur plus de 300 millions d’appareils iOS. Sa copie conforme ARCore, malheureusement compatible uniquement avec le Samsung S8 et certains modèles de smartphones Pixel, rajoutera quelques dizaines de millions d’utilisateurs mais laissera la majorité des adeptes d’Android sur le carreau.

Fini de s’identifier tout le temps grâce aux Shared Web Credentials
Outre ces trois “nouveautés”, l’implémentation des Shared Web Credentials va également participer à l’évolution positive de l’user experience. Les Shared Web Credentials vont fluidifier tout le parcours utilisateur, en permettant de s’identifier d’un clic dans une app native pour peu que l’on se soit déjà connecté auparavant à la version web de ce service via Safari. Que ce soit sur iPhone, ipad ou Mac, les identifiants sont synchronisés entre tous les appareils Apple via iCloud.

Le futur enfin présent !
Toutes ces technologies préexistantes, sublimées par iOS 11, vont enfin pouvoir toucher le grand public : si les utilisateurs sont déjà assez numériquement “matures” pour en profiter pleinement, Apple a désormais validé la maturité de l’implémentation de toutes ces choses qui n’étaient jusqu’à présents considérés que comme des gimmicks, au mieux, ou comme du gâchis scientifique, au pire.